Roberto Michelangelo GiordiRoberto Michelangelo Giordi

Diplômé du CET de Mogol* en 1999, il commence à travailler avec différents auteurs et compositeurs et participe à la tournée «Voix et Guitare » avec Mario Lavezzi et Giuseppe Barbera, donnant de nombreux concerts en Europe.

En 2001, il gagne une bourse du CET pour étudier la musique napolitaine ancienne, en collaboration avec Detto Mariano. Cette expérience l’amène à reprendre contact avec ses racines et en 2003 il commence à se produire en tournée à travers l’Italie avec un célèbre groupe de musique napolitaine qui donne des représentations théâtrales et des concerts, et avec lequel il grave aussi un disque.

En 2008, il rencontre par hasard Alessandro Hellmann, auteur des textes de presque toutes ses chansons. Il sort en 2011 son premier album Con il mio nome (Par mon nom) unanimement salué par la critique, qui fait par ailleurs appel à la collaboration du Solis String Quartet. En septembre de la même année, il commence à travailler sur son deuxième album Les Amants de Magritte, dans lequel son expérience d’auteur-compositeur-interprète s’ouvre aux sonorités les plus variées, qu’elles soient ethniques, classiques ou électroniques. Un disque considéré par la critique et le public comme plus engagé, plus sophistiqué, divisé en deux chapitres : «histoires d'amour» et «histoires de guerre».

En 2013, il participe en tant que demi-finaliste à Musicultura où il présente la chanson Tu appartieni a me (Tu m’appartiens).

En 2015 sort son troisième album, Il Soffio (Le Souffle) cette fois avec la réalisation artistique de Gigi De Rienzo (Pino Daniele, Irene Grandi, Raiz, De Crescenzo etc.). Douze chansons sur le thème du souvenir et de la mémoire, de la recherche de nouvelles frontières de l’âme.